Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


PROJET SOLici (solidarités locales d’initiatives citoyennes)

10 millions de pauvres, précaires et solidaires à 2 €, notre potentiel de lutte sur cette base-là serait de 20 millions d'euros !...

Et nous laisserions passer cette formidable énergie en pleurant sur nos isolements respectifs ?

 

FAIRE FACE
À L’AUTORITÉ NÉO-FACHISTE ET À L’AUSTÉRITÉ ULTRA-LIBÉRALE
s’organiser, se défendre, intervenir dans le champ social et politique, sauver des vies...

 
 
Il faut aux populations créer un outil de ressources pour les initiatives locales citoyennes et solidaires.
 
 
Trois constats :
 
1. Nous sommes nombreux, très nombreux, à vivre dans une précarité accélérée.
Travailleurs ou pas, chômeurs, femmes, étudiants, étrangers, handicapés, mineurs isolés, retraités, RSA... avec pour point commun notre volonté d'assurer l'autonomie alimentaire, le logement et la santé, pour nous et nos proches.
 

2. La Sécurité sociale et les Mutuelles ont peu à peu été dépouillées de leurs rôles et attributions. Elles ont fonctionné sur l'idée de base que seuls ceux qui travaillaient et produisaient avaient des droits. C'est un préjugé qui s'avère fatal à la plupart d'entre nos contemporains aujourd'hui : personnes n'ayant pas ou pas suffisamment de cotisations, handicapés, retraités, inactifs, enfants, étudiants, étrangers en attente de régularisation sur des critères inaccessibles...
 

3. Les politiques réactionnaires sont plus coûteuses que protectrices. Le repli sur les frontières donne au Frontex des missions qui déclenchent des centaines de milliers de morts et des désastres humains. Les grands projets inutiles imposés, le tout béton et le tout nucléaire, l'agro-alimentaire intensif et la grande distribution de masse, les énergies fossiles, le gaz de schiste empoisonnent des populations entières.
 
 
Nous n'avons pas à céder notre dignité à ceux qui massacrent et maltraitent les populations.
Ni capitalisme ni autoritarisme !
 
Ce sont les préjugés, les lois et les dispositions contre les populations pauvres qui dominent, avec la xénophobie, le racisme, le sexisme. Nous sommes nombreux, très nombreux à pouvoir renverser cette chaîne de mépris et de méconnaissance des autres, qui ne sont pas normalisés selon les codes du mâle blanc dominant. Nous sommes tous riches de nos rassemblements. Car... tous hors la loi des abus de pouvoir.
 
Nous pouvons répondre ENSEMBLE !

Tout se tient et tout est lié
Pour obtenir nos droits nous avons à se retrouver par régions, localités, entreprises, quartiers, universités...
 
Nous décidons donc de recenser et de contribuer à développer les initiatives citoyennes et solidaires locales afin de permettre à tous ceux s'engageant dans une perspective de désobéissance de masse de construire dès maintenant une économie de la générosité.
 
 

 

2€ versés en un seul dimanche par quatre millions de gens de droite ont rapporté 4 millions pour une campagne réactionnaire anti-pauvres.
 
Va-t-on rester sans se défendre ?
 

Se rassembler, s'organiser et, toujours toujours toujours,
faire face
à l’autoritarisme néo-fachiste et à l’austéritarisme ultra-libéral

 
LANCEMENT D’UNE CAMPAGNE POUR LES GENS DU PEUPLE
Donnons-nous un mois pour ouvrir un compte à la NEF et recueillir dans les meilleurs délais des millions de cotisations à 2€ constituant le fond de défense citoyenne contre les totalitarismes et le capitalisme.
Nous sommes bien plus nombreux qu'eux. Organisons-nous pour défendre les causes humaines : l'accueil des réfugiés, exilés, migrants, la défense des donneurs d'alerte, la justice pour ceux qui se font malmener au travail ou par les violences policières...
 
Une multitude de solidarités locales d’initiatives citoyennes sont à créer, développer et renforcer. Quelques exemples (liste non exhaustive) :
– Une charte de lancement est en cours pour poser nos principes.
 
Nos principes
ViséesContre les mesures autoritairescontre les mesures austéritaires
Fonds d'aide aux particuliers  
Fonds de gestion des recettes collectées  
– Une charte définitive sera votée par l'assemblée générale de tous les membres donateurs formant des collèges autour de huit centres d'intérêts cruciaux.
 
Les types d'actions envisagées
ViséesContre les oppressions institu-tionnellesContre les oppressions adminis-trativesContre les persé-cutions patronalesContre les persé-cutions foncières

Contre les répres-
sions policières

Contre les répres-
sions judiciaires
Pour une société tolérante
et d'ouver-
ture
Pour
une
société
d'accueil et d'accom-
pagnement
Fonds d'aide aux particuliers        
Commission de gestion des recettes        
 
 
 
1 : l'alimentation
–        Alimentation immédiate quotidienne réellement bio
–        Transitions alimentaires énergétiques et souveraineté alimentaire de base sans additifs, pesticides ni OGM.
 
2 : le logement
–       
Habitat coopératif, logement d'urgence, abris de fortune
–        Logement opposable, réquisitions d'appartements libres inoccupés depuis plus de deux ans...
 
3 : la santé
–       Hygiène, soin et suivi santé, physique et psychique
–       Aide médicalisée d'État dans tous les hôpitaux
–       Reconquête des services publics, réappropriation des solidarités sociales…
 
4 : la libre circulation et l'installation
–        Libre circulation des personnes : transports
–        Libre circulation des idées : Développements de médias indépendants, d'outils d'information, medias, réseaux sociaux, documentation, archivage...
–        Formations sur les langues rarement apprises dans les pays dominants : les persans d'Afghanistan, dari, farsi, pachtoune, arabe dialectal, somalien...
–        Sensibilisations à la liberté de circulation des personnes et des idées : réseau École sans frontières, passeport de citoyenneté universelle, droit de vote aux étrangers,...
–        Développement des logiciels libres
        Éducation populaire et ouverture à la recherche (transdisciplinarité, circulation des savoirs, non brevetabilité du vivant, partages de données...).
 
5 : la défense juridique des particuliers les plus défavorisés
–        Avocats contre les expulsions et pour les demandeurs d'asiles
–        Luttes sociales de résistance face aux attaques affectant le tissu social (organisation d'oppositions…
  • à la chasse aux migrants, Rroms, sans-papiers,
  • aux abus de pouvoirs, 
  • aux expulsions, 
  • au logement non décent, insalubre ou dangereux, 
  • aux licenciements, 
  • à la souffrance au travail,
  • aux dérives libérales, administratives et judiciaires diverses...
+
Pour un système éducatif épanouissant, débarrassé des modèles compétitifs. Car la compétition entre enfants est facteurs de déficit mental et la compétition entre établissements est facteur de violences institutionnelles.
En finir avec la sélection élitiste et le financement d'institutions d'exception sociale (École des Mines, ENA, HEC, AGro, SupAéro, ESSEC, Saint-Cyr, Polytechnique, Arts et Métiers...).

Pour un développement culturel fondé sur la biodiversité et la mixité sociale et d'origines. Renoncer une fois pour toutes aux critères bureaucratiques, aux spécialisation technicistes et aux fonctionnements managériaux. Respirer les échanges,solidaires et l'intelligence collective.
 
Pour une relation apaisée aux arts et aux sciences, prenant le temps des recherches et de la création, sans pressions administratives, financières, religieuses ou politiques.
 
–        Interventions publiques et en milieux scolaires pour expliquer la méthodologie de la démocratie réelle maintenant...
–        Recherches sur les nouvelles formes de travail, d’activités, de services, et remise en question de la relation actuelle entre emploi et richesse. Réflexion et étude comparée entre Autonomie inconditionnelle de dignité pour tous et Revenu universel d’existence minimum.
–        Défense et  redéfinition  du bien commun : accès aux droits, logement opposable, régies de quartiers, centrales d’achats groupés, échanges de services et de savoirs...
–        Créations et développement de monnaies complémentaires locales.
–        Marchés pour rien, gratiferias ou autres alternatives de même nature sur le mode de la gratuité.
–        ...
Bref, c'est de la sollicitation à l'émancipation Citoyenne et démocratique
Nous proposons ici d'assurer notre propre solidarité de masses populaires :
    
    L'idée du SOLici c'est : 
 
Par le très grand nombre de très petits dons, constituer la structure d'un
GRAND CENTRE DE COLLECTE
QUI RÉPARTIT LES SOMMES PERÇUES
EN FONCTION DES BESOINS EXPRIMÉS
    
   Vous êtes intéressé ?
participez en donnant 2€, en votant les deux objectifs préférés, et en travaillant la charte garantissant la transparence des sommes collectées et les conditions pour la gestion de leur répartition : https://mensuel.framapad.org/p/oiPvPWJGX8

Partager cet article

Repost 0