Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce mois d'octobre est dédié au thème Peuples & Migrations, une façon de dire un accord générationnel comme entre entreprises, pères et fils. Ceci, avant le mois de novembre, où nous traiterons alors, presque naturellement, du sujet « Travail & Revenus »...

Pour le deuxième samedi passé ensemble, nous nous trouvions un peu moins de dix, souvent venus par le bouche-à-oreille, ou en croisant la bouquinerie, tous d'horizons divers, certains nouvellement installés dans la ville.

Côté pile : par manque de prévisions, je n'ai pas su préparer le nombre de repas d'avance.
Côté face : va me falloir mieux organiser l'aspect logistique pour les prochaines fois, de sorte que le temps à échanger entre nous soit nettement plus important tout de même que celui à présenter les plats (non ?).

Dans les commentaires du framadate, il nous sera donc bien utile d'indiquer, avec votre adresse mail, qui est-ce qui, parmi vous, pense pouvoir rester manger sur place, histoire d'avoir des réserves prêtes en quantité suffisante (oui ?...).

Les potentiels de la partance

Lors de la première séance, José avait su marquer les esprits en exprimant l'idée que l'énoncé est toujours à privilégier, quelles que soient les qualités de l'énonciateur. « Le message et sa nature importent davantage que le messager et sa fonction » avait-on convenu ensemble.

Cette évidence m'a conduit à poser la question de ce qui est pertinent dans un peuple et dans une migration. Qu'est-ce qui remplit un seul départ et une arrivée seule : « Quels sont les potentiels de la partance ? », De quelles illusions, de quels mirages sommes-nous pleins quand nous partons ?... Et qu'est-ce qui, au bout du compte, nous fait revenir à nos origines ou bien, au contraire, nous établir ailleurs ?... 

Les discussions qui en ont suivi se sont révélées intenses. Il y a eu un réel besoin, chez beaucoup d'entre nous, de se dire nos diverses trajectoires de vies et familiales, notamment, en parlant de certains lieux de vie traversés, parfois oubliés, et de nos entourages, nos professions, nos expériences...

Pour la troisième séance

Nous nous donnerons donc quelques guides de discussion pour mieux resserrer l'évolution de nos pensées sur le sujet Peuples & Migrations, car tous les peuples migrent, en effet, mais ils n'ont pas tous toujours migré de la même façon, même à la même période, même en provenance du même peuple.

Les hasards et les nécessités de nos décisions seront à questionner à partir de ces “dé-partures” : De quoi veut-on partir quand on part ? De quoi est-on parti, en définitive, pour de vrai, si l'on a réussi à partir ? Qui est-ce qui a su nous accompagner dans nos voyages ? et dans quelles limites ?

Le proche et le lointain. Quelles frontières a-t-on eu à franchir qui ne sont pas que de simples administrations douanières ?... Quelles pensées se sont transformées avec la pratique d'autres langues ? Qu'ont pu nous permettre les rencontres de passage ? et où, enfin, pourrait-on situer notre capacité à s'adapter aux différences ?

 

 

Partager cet article

Repost 0